Baladealaloupe-gris.png

L'art pour s'évader à Montréal!

Art Souterrain 2019 - Le Vrai du Faux

March 17, 2019

Parce que nous sommes à une époque où il n’a jamais été autant simple d’avoir accès à l’information que d'être manipulés par celle-ci,  l'édition 2019 du festival Art Souterrain a choisi d'évoquer le thème ''Le Vrai du Faux'' comme fil conducteur de ses différentes expositions déployées dans le réseau souterrain de Montréal.
L’art étant, par essence, une manière de représenter la réalité, de la nier et/ou de l’interroger, cette édition du festival est une formidable occasion pour le grand public
de contempler, s’interroger, se faire surprendre... Et pourquoi pas de cheminer vers un discernement éclairé entre vérités, mensonges, impostures, (fausses) croyances, désinformation!

 

 

Pour vous donner (encore plus) le goût d'y venir avant la date de clôture du 23 mars, voici une sélection de 5 créations artistiques parmi toutes celles que j'ai pris plaisir  
à découvrir :


Fontana Mashup de Oli Sorenson


Fontana Mashup est une série de tableaux qui sont originellement des faux et dont la transformation est inspirée par les célèbres incisions que l'artiste Lucio Fontana traçait sur des peintures. En fait, l'artiste américain  (résidant à Montréal) réalise des œuvres originales à partir de reproductions de célèbres tableaux, faits à la main par des artisans de Chine.
Ses œuvres sont des transformations influencées par les codes esthétiques d'autres artistes (pratique du Mashup).

 

À l'occasion du présent festival Art Souterrain, Oli Sorenson  expose 2 œuvres de cette série. Dans le couloir souterrain de l'édifice Jacques-Parizeau, il s'agit d'une reproduction du célèbre tableau de Léonard de Vinci intitulé Salvator Mundi qui a été lacérée par l'artiste. Une autre œuvre de la série Fontana Mashup (!italiques !) est actuellement exposée à l'Arsenal Art contemporain. Il s'agit d'une reproduction de la Marilyn toile d'Andy Warhol (! italiques !)

Musée de carton de Francisco de la Barra

 

Cette installation est composée  (de 15 panneaux de carton illustrés par des personnalités  publiques célèbres dont l'image est à la fois soigneusement construite et constamment attaquée. L'artiste (originaire du Chili) est un peintre et architecte travaillant à Montréal qui cherche à glorifier l’image et en même temps à en ôter le pouvoir.

 

Musée de carton est exposée au Palais des congrès. On peut y voir chacune en légende les accroches attribuées par l'artiste à ces personnalités afin de nous interpeler sur la perception de l'image. Par exemple, Karl Lagarfield ''Créateur pour femmes ou Misogyne'', Mère Teresa ''Sainte ou Dictatrice'', Ai Weiwei ''Artiste engagé ou Roi d'Instagram'', Oprah Winfrey ''Promotrice de la lecture ou de son image''...  Quel est le rôle de l’image... entre le vrai et le faux?

CNI de Raphaël Fabre

 

Cette immense photographie est à première vue une photo de l'artiste lui-même. C'est en réalité un avatar de l'artiste! C'est en fait la représentation de son visage créée numériquement en 2017 à l’aide d’un logiciel de 3D, en combinant texture photographique et modélisation en volume, selon une technique employée en jeu vidéo.

Première remarque autour de l'oeuvre : CNI est présentement exposée juste en face des locaux des services fédéraux... où l'on fait sa demande de passeport canadien! Deuxième remarque (particulièrement savoureuse) : En 2017, Raphaël Fabre avait fourni cette image pour obtenir sa carte nationale d'identité et... l'administration française l'avait acceptée! Il est de fait devenu officiellement représenté par son avatar numérique...

Volière de Stéphanie Morissette

 

L'installation réalisée par la jeune artiste québécoise est une grande cage d’oiseau d’acier qui est occupée par 2 faux spécimens d’oiseaux : 1er spécimen d'oiseau, il s'agit de drones recouverts de plumes de papier - 2ème spécimen d'oiseau, il s'agit d'oiseaux hybrides (mi-animal, mi-object mécanique).

Tous ces  spécimens présentent un faux monde exotique d'apparence inoffensive mais qui constituent un outil d’observation et d’espionnage.
Ainsi, nous, les curieux spectateurs qui observons ces oiseaux, nous sommes en fait épiés par ces spécimens... Qui observe qui? Quel est le vrai du faux?

Code Unknown (1) de Satoshi Fujiwara

 

Cette œuvre immense et morcelée est issue d’une série de photographies réalisées dans un métro de la ville de Berlin dans les années 2014-2015. Il s'agit de portraits d'inconnus capturés sans demandes d'autorisation grâce à la façon particulière de l'artiste (originaire du Japon) de prendre et de post-traiter ces visages humains.

Satoshi Fujiwara est un photographe installé en Allemagne qui s'intéresse à la notion d’identité et à la façon dont l’information visuelle des images photographiques influence les gens et la société. Sa démarche artistique stimule nos perceptions... et notre réflexion!

 

 

Si vous êtes à Montréal, passez donc découvrir toutes les créations de ces 5 artistes ainsi que celles de tous les autres artistes. Je vous reviendrai très prochainement sur ces talents (re)découverts au cours de cette captivante édition du festival Art Souterrain 2019. BRAVO!

Please reload

Posts à l'affiche

Le banc des amoureux

May 21, 2019

1/10
Please reload

Posts Récents

November 3, 2019

Please reload

Archives

Please reload