Baladealaloupe-gris.png

L'art pour s'évader à Montréal!

L'hommage à Alanis Obomsawin

November 6, 2018

 

Conçue par la jeune artiste attikamek Meky Ottawa, la murale forte en symboles célèbre magnifiquement l’une des plus éminentes réalisatrices autochtones au monde dans le cadre de l'ambitieuse série ''Bâtisseurs culturels montréalais'' de l'organisme MU.

 

  • La murale met à l'honneur l'artiste autochtone aux multiples talents, Alanis Obomsawin d’après une photo capturée au Festival de folklore Mariposa à Toronto (1970) et publiée dans le livret de son album Bush Lady, sorti en 1984.

  • Les deux couleurs dominantes sont le rouge éclatant, à travers la tenue vestimentaire de l'artiste et le bleu turquoise intense - les 2 couleurs préférées de l'artiste.

  • .Parmi les symboles de l'identité autochtone de l'artiste entourant le portrait de l'artiste il y a tambour et les constellations de la Grande Ourse et la Petite Ourse qui sont une référence aux contes.

  • Et la présence des plantes médicinales sont inspirées de celles que l'artisan réputé de Manawan César Newashish dessinait pour que ses canots en écorce ne coule jamais. Ainsi reproduites sur la murale, ces plantes sur la murale sont un message pour que les Autochtones ne ''coulent'' jamais.

  • La présence des enfants marchant à la queue leu leu fait référence aux enfants d'une école résidentielle de Moose Factory auxquels l'artiste contait des histoires en 1968. C'est aussi une référence à Christmas at Moose Factory (1971), premier film de Mme Obomsawin, tourné dans un pensionnat de village cri près de la Baie James, dans le nord de l’Ontario.

  • Hommage à Alanis Obomsawin est la 20e murale de l'ambitieuse collection ''Les bâtisseurs culturels montréalais'' initiée en 2010 par l'organisme de bienfaisance MU et visant à reconnaître l’inestimable contribution des créateurs-trices de la métropole de différentes disciplines artistiques. Une murale réalisée à l'automne 2018 sur la façade d'un immeuble à logements de 4 étages dans le quartier Peter-McGill (arrondissement Ville-Marie), où l'artiste réside depuis plus de 50 ans.

 

Hommage à Alanis Obomsawin, Meky Ottawa (2018) - Localisation : 2330, avenue Lincoln.

 

Les talentueux artistes à l’œuvre

 

  • C'est l'artiste attikamek de 28 ans Meky Ottawa qui a été choisie pour rendre hommage à l’artiste et militante de 86 ans car sa conception de la murale consacrait autant l'engagement indéfectible d'Alanis Obomsawin aux peuples autochtones et son travail auprès des enfants.

  • Meky Ottawa est une jeune illustratrice et graphiste autodidacte qui utilise la photo, la vidéo, l'illustration et l'installation comme médiums pour traiter de sujets propres aux mondes autochtones.

  • Artiste de la relève, en 2016, elle a été choisie pour participer au laboratoire créatif en arts médiatiques de l’ONF. Et, en 2017, elle s’est fait connaître dans le cadre du projet ELLES Autochtones du Musée des Beaux-Arts de Montréal avec son installation immersive Kushapetshekan / Kosapitcikan - Épier l’autre monde.

  • Au-delâ du talent de la jeune artiste autochtone née à Manawan (en Lanaudière), le choix de l'illustration colorée de Meky Ottawa pour a une forte portée symbolique quand on sait Alanis Obomsawin a réalisé un film sur Manawan (l’histoire de Manawan : première partie, 1972).

  • Comme la jeune artiste n’est pas muraliste, elle a peint la fresque en compagnie d'une équipe de  muralistes professionnels composée notamment des artistes Rafael Sottolichio et Arnaud Grégoire.

  • C'est l’artiste-peintre muraliste Rafael Sottolichio qui a supervisé la réalisation de la murale, dans un esprit de partage et de transmission des connaissances et des savoir-faire.

 

 

Alanis Obomsawin est principalement connue dans tout le pays et à l'international pour sa 50aine de films documentaires abordant souvent des revendications sociales et politiques des Autochtones, que ce soit la crise d’Oka, avec Kanehsatake: 270 Years of Resistance (1993), ou encore la lutte pour la reconnaissance de droits traditionnels, avec Our Nationhood (2003).

 

D’origine abénaquise, Alanis Obomsawin est une artiste chanteuse et conteuse engagée qui a milité toute sa vie pour mettre en lumière les droits des enfants et défendre les cultures des Premières Nations en donnant la parole aux autochtones.

 

Membre de l’Ordre du Canada depuis 1983, la cinéaste est également médaillée de l’Ordre de Montréal et a reçu de nombreux doctorats honorifiques au cours de sa très longue carrière.

 

Please reload

Posts à l'affiche

Le banc des amoureux

May 21, 2019

1/10
Please reload

Posts Récents

November 3, 2019

Please reload

Archives

Please reload