Baladealaloupe-gris.png

L'art pour s'évader à Montréal!

À la rencontre de... Bryan Beyung

August 20, 2018

C'est à l'occasion d'une rencontre orchestrée par nos amis de Clowns Sans Frontières que nous avons rencontré le jeune artiste montréalais remarquable par son humilité, son talent et sa générosité. Nous vous proposons de (ré)découvrir Bryan Beyung à travers 5 faits qui ont particulièrement retenus notre attention :

 

 

Bryan Beyung devant sa murale May an Old Song Open a New World réalisée en 2015.

 

 

  • Bryan Beyung est issu d’une famille de réfugiés sino-cambodgienne. Et, c'est selon lui, cette double culture qui l’a amené à créer, dans un souci de se construire et de se définir.

 

  • Diplômé en design graphique, l'artiste crée des œuvres entre art figuratif et art abstrait. Ses compositions sont influencées notamment par son passé artistique de graffiteur.

 

  • Sa murale May an Old Song Open a New World, désormais emblématique du Quartier chinois à Montreal, a été le résultat d'une extraordinaire collaboration pour lui qui réalisait à cette époque sa plus ambitieuse murale (près de 15 jours de réalisation avec le support de 2 assistants). C'est lui qui a réalisé en particulier les motifs tout autour de la chanteuse tandis que le talentueux Gene Pendon réalisait le portrait minutieux du personnage.

 

Bryan Beyung avec l'équipe de Clowns Sans Frontières et Montréal À La Loupe.

 

 

  • Sa murale The Sea Keeper, réalisée en 2017, a été la toute 1ère murale produite sur un navire de marchandises au Canada. C'est une réalisation de grande envergure qui a été créée avec les artistes FONKi, Ankh One et Benny Wilding (collectif artistique A'shop) dans le cadre du 150e du Canada et du 375e de Montréal. Avec à la clé, un prix décerné au International Corporate Art Award 2017 en Italie.

 

  • Cette année, il a notamment participé à une fabuleuse mission artistique à Port-au-Prince en Haiti. Et, au mois d'août, il a participé au remarquable festival américain Beyond Walls (à Lynn dans le Massachussets) en réalisant une gigantesque murale sur la thématique de l'exil.

 

La toute nouvelle murale de Bryan Beyung réalisée en août 2018 au festival américain Beyond Walls.

 

 

Pour découvrir un large panorama des œuvres du talentueux Bryan, rendez-vous à la galerie montréalaise Michel-Ange (exposition permanente) et sur sa page Instagram.

Please reload

Posts à l'affiche

Le banc des amoureux

May 21, 2019

1/10
Please reload

Posts Récents

November 3, 2019

Please reload

Archives

Please reload